MISTRAL

  • mistral

    Palier aérostatique

  • mistral7

    Garniture mécanique

  • mistral1

Données techniques du banc :

  • Fluide : air
  • Pression : 1 à 15 MPa
  • Diamètre d’arbre : 50 à 100 mm
  • Moteur électrique : 60 kW
  • Vitesse de rotation : 0 ... 100 000 tr/min
  • Chargement dynamique : ± 150N jusqu’à 2 000 Hz
  • Mesures dynamiques des déplacements, forces et accélérations
  • Mesure du couple résistant
  • Possibilité d’essais en température

Présentation du banc :

Analyse des phénomènes transitoires et à hautes fréquences de paliers et dispositifs d’étanchéité alimentés en air à haute pression et grande vitesse de rotation

 

Les organes de guidage et les étanchéités sont au cœur du bon fonctionnement et de l’amélioration des performances des machines tournantes. Pour l’aéronautique et l’aérospatial, la diminution du poids des pièces les constituant passe par une réduction de leur taille (diamètre) mais se traduit par une augmentation de la vitesse de rotation, souvent au-delà des seuils critiques.
Les organes de guidage sont les seules sources d’amortissement et doivent alors être capables d’assurer un fonctionnement fiable.
Les étanchéités contrôlent une bonne partie du rendement de la machine et sont souvent les éléments qui vont conditionner sa durée de vie ou la période entre deux maintenances. Les normes écologiques sont de plus en plus strictes. Une grande avancée sera la réalisation de machines tournantes « propres », n’utilisant pas de lubrifiants traditionnels (huile). D’un point de vue scientifique, la réponse à ces problèmes technologiques passe par :
- L’analyse des écoulements non stationnaires en film mince, avec des écoulements turbulents et non isothermes et des fluides ayant un comportement thermodynamique complexe (cryogénique).
- La maîtrise des problèmes tribologiques de contact carbone-acier.
- La capacité à simuler expérimentalement des régimes vibratoires souvent caractérisés par des cycles limites et un comportement dynamique non-linéaire.
Ainsi, le banc MISTRAL permet, au moyen d’une électrobroche commune et de deux boitiers d’essais, de tester respectivement des composants de guidage (palier aérostatique) et d’étanchéité (garniture mécanique) avec des vitesses de rotation élevées (jusqu’à 100 krpm) pour des diamètres de 50 à 100 mm. Son fonctionnement est basé sur la disponibilité d’une source importante d’air comprimé.