Soufflerie CM

  • CM1

  • CM2

Données techniques du banc :

Aucune donnée technique pour ce banc

Présentation du banc :

Soufflerie de couche de mélange.

Cette soufflerie, installée sur la plateforme PROMETEE, est dédiée au développement de stratégies de contrôle d’écoulements et à l’analyse de la physique de la turbulence sous forçage. La soufflerie, à recirculation, est composée d’une veine d’essai de 1m2 de section d’une longueur de 3m vitrée sur trois côtés pour un accès optique optimal. Deux flux d’air sont générés par l’intermédiaire de deux ventilateurs positionnés l’un au-dessus de l’autre. Les deux flux sont acheminés chacun par un diffuseur dans une chambre de tranquillisation dédiée divisée horizontalement en deux parties, chacune munie de nids d’abeille et de grilles métalliques permettant de générer deux écoulements homogènes avec un faible taux de turbulence. En sortie des chambres, les deux flux pénètrent dans un convergent divisé en deux horizontalement par une plaque séparatrice. Des turbulateurs situés en entrée du convergent assurent le déclenchement des couches limites de part et d’autre de la plaque. La plaque séparatrice peut être instrumentée en capteurs (pression pariétale, frottement) et actionneurs pour les besoins en contrôle. La surface haute de la plaque est horizontale tandis que la surface du dessous est inclinée d’un angle de 8° afin de former un bord de fuite de 2 mm. Les vitesses des deux écoulements de part et d’autre de la plaque séparatrice varient entre 1 m/s et 10 m/s. Un système 2 axes placé au-dessus de la veine assure le déplacement d’instruments de mesure à l’intérieur de la veine tels que des peignes de fils chauds.

Les études menées grâce à cet équipement utilisent la couche de mélange comme configuration canonique pour la mise en place de stratégies de contrôle basées sur une modélisation préalable de la dynamique de l’écoulement et de l’assimilation de données, ou encore basées sur l’absence de modèle grâce à de l’apprentissage automatique. Les recherches menées concernent également l’étude fine de la turbulence et du transfert d’énergie entre les différentes échelles de turbulences sous l’effet d’un forçage.

La soufflerie peut également être utilisée en version marche descendante ou encore montante grâce à la mise en place d’une plaque horizontale le long de la veine d’essai.